Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/123456789/1730
Full metadata record
DC FieldValueLanguage
dc.contributor.authorEL-MAMOUN, Rajae-
dc.date.accessioned2014-02-13T14:16:45Z-
dc.date.available2014-02-13T14:16:45Z-
dc.date.issued2014-01-29-
dc.identifier.urihttp://ao.um5s.ac.ma/xmlui/handle/123456789/1730-
dc.description.abstractLa persistance du canal artériel (PCA) est une cardiopathie congénitale réalisant un shunt gauche-droite. Nous avons effectué une étude rétrospective portant sur 62 cas de PCA isolée observés à l’hôpital d’Enfants de CHU de Rabat entre janvier 2003 et décembre 2012. Ces 62cas se répartissent selon le sexe en 41 filles et 21 garçons avec une sex-ratio de 1,95. L’âge varie de 1 jour à 4 ans et demi avec âge moyen de 8 mois et une prédilection chez le petit nourrisson de moins de 6 mois avec un pourcentage de 64,51%. L’expression clinique est variable selon l’importance du shunt gauche-droite à travers le canal. On distingue selon l’exploration échocardiographique 3 groupes différents :  10 cas (16,12%) de PCA sans signes francs de gros débit pulmonaire et sans hypertension artérielle pulmonaire (HTAP).  40 cas (64,51%) de PCA avec signes de gros débit pulmonaire sans HTAP significative.  12cas (19,35%) de PCA avec signes de gros débit pulmonaire et avec HTAP. A coté du traitement médical symptomatique, le traitement est essentiellement chirurgical : 49 malades sont opérés. La technique consiste en une triple ligature dans 6 cas et une section suture dans 43cas. L’intervention chirurgicale a été reculée chez 4 malades avec un petit canal sans retentissement hémodynamique. Chez 9cas (nouveau-nés mois de 1 mois) la fermeture du canal artériel s’est faite spontanément. L’évolution est favorable avec 2 cas de reperméabilisation, qui ont nécessité une deuxième intervention chirurgicale. Au terme de cette étude, nous constatons que le diagnostic de la PCA est de plus en plus précoce, ceci rend la prise en charge facile. La prise en charge chirurgicale est aisée, parce qu’il s’agit d’une intervention à cœur fermé.en_US
dc.language.isofren_US
dc.relation.ispartofseriesM0142014;-
dc.subjectPersistance du canal artérielen_US
dc.subjectdiagnosticen_US
dc.subjecttraitementen_US
dc.subjectévolutionen_US
dc.titleLa persistance du canal artérielen_US
dc.typeThesisen_US
Appears in Collections:Thèses de médecine

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
M0142014.pdf22,97 MBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.