Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/123456789/1605
Titre: Méningiome de la région pétroclival: Intérêt de l'abord sous temporal transtentoriel
Auteur(s): DAO, IBRAHIM
Mots-clés: Méningiome
Petroclival
Abord sous temporal transtentoriel
Chirurgie .
Date de publication: 30-Jan-2014
Collection/Numéro: M2512008;
Résumé: Notre travail repose sur une série de 09 méningiomes pétro-clivaux colligés au service de neurochirurgie de l’Hôpital Militaire Mohammed V de Rabat durant les 08 dernières années (2000 à 2008). Ce qui représente 6,8% des méningiomes intracrâniens admis au service durant la même période. L’âge de nos patients variait entre 32 et 65 ans avec une moyenne de 49 ans. Il y’avait une nette prédominance féminine. Un seul de nos patients était de sexe masculin soit un sexe ration de 1/8. Le délai moyen de diagnostic était de 11 mois avec des extrêmes allant de 3 à 24 mois. Le tableau clinique était largement dominé par l’atteinte des nerfs crâniens (77,77 %). Le déficit moteur a été retrouvé dans 33,3 % des cas. Le scanner cérébral a été réalisé dans 88,8 % des cas. Il a objectivé un aspect isodense dans 37,5% des cas, spontanément hyperdenses dans 62,5 % des cas. Les calcifications étaient présentes dans un seul cas. L’imagerie par résonance magnétique a été réalisée chez tous nos patients. La tumeur apparaissait en isosignal dans 66,6 % des cas (6/9) et un hyposignal dans 33,3 % (3/9) sur les acquisitions pondérées en T1. La taille moyenne était de 4,16 cm (entre 3 et 5 cm). Le volume moyen était de 24,14 cm3. (Entre 7,5 et 56,25 cm3). Tous nos patients ont été opérés par voie sous temporale trantentorielle. L’exérèse a été macroscopiquement complète dans 33.3 % des cas (4 cas sur 9). L’évolution à court terme a été favorable chez 88,8 % des cas. La mortalité post opératoire était nulle. La première complication postopératoire était réprésente par l’atteinte des nerfs crâniens ainsi que le déficit moteur (33,3 %). A long terme et après un recul de 21 mois en moyenne, 88,8% des patients ont repris leur activité antérieure à l’affection avec une bonne qualité de survie (score de 80 à 100 sur l’échelle de Karnovsky). Une seule patiente a présenté une récidive de son méningiome au bout d’un an après exérèse subtotale. Elle a été réopérée par voie retrosigmoïdienne. Cette étude appuyée d’une revue de la littérature nous a permis de mieux appréhender les aspects cliniques, radiologiques, évolutifs chez les malades opérés pour un méningiome pétro-clival par voie sous temporale transtentorielle. Elle a été utile dans l’évaluation de cette voie d’abord dans l’approche de ces tumeurs jugées dangereuses par leur localisation proche des éléments nobles vasculo-nerveux.
URI/URL: http://ao.um5s.ac.ma/xmlui/handle/123456789/1605
Appears in Collections:Thèses de médecine

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
M2512008.pdf3,85 MBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.