Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/123456789/145
Full metadata record
DC FieldValueLanguage
dc.contributor.advisor
dc.contributor.authorEl Abbassi, Sarah
dc.contributor.authorEL ABBASSI, Sarah
dc.date.accessioned2013-06-06T14:11:26Z
dc.date.available2013-06-06T14:11:26Z
dc.date.issued2012
dc.identifier.urihttp://ao.um5s.ac.ma/xmlui/handle/123456789/145
dc.description.abstractLa fasciite nécrosante des membres est une extrême urgence médico – chirurgicale de pratique orthopédique rare et dont le pronostic semble être lié à plusieurs facteurs cliniques, paracliniques et thérapeutiques. Ce travail est une étude rétrospective, à la fois analytique et descriptive, étalée sur une période de 12 ans (1998 – 2010) et portant sur une série de 32 patients admis pour FN des membres au service de traumatologie – orthopédie de l’HMIMV de Rabat. Le recueil des données nécessaires à cette étude a été établi sur une fiche d'exploitation sur Microsoft Excel. Les résultats obtenus ont été analysés par le logiciel "SPSS.13.0" Notre série se caractérise par une moyenne d’âge de 45 ans. Le sexe masculin est prédominant dans 84,37%. L'antécédent de diabète (40,6%). L’utilisation des anti–inflammatoires non stéroïdiens (46,8%). La porte d’entrée est retrouvée dans 87,5%. 59,3% des cas avaient bénéficié d’un diagnostic initial correct. Une prédominance d’atteinte du membre inférieur (71,8%). Un gros membre inflammatoire hyperalgique avec des signes cutanés associés à des manifestations systémiques est le tableau clinique typique. La thérapeutique repose essentiellement sur la chirurgie. L’excision, le débridement et la nécrosectomie ayant été, dans cette étude, les interventions les plus pratiquées. Les reprises étaient nécessaires dans 53% avec une moyenne de 3 reprises. L'antibiothérapie n'est qu'adjuvante au traitement principal. L’oxygénothérapie hyperbare n’a été utilisée que dans 43,7%. Le pronostic est intimement lié au terrain, la sévérité du tableau clinique initial et surtout à la précocité et la qualité de la prise en charge diagnostique et thérapeutique qui semble être satisfaisante dans notre série ; expliquant ainsi le taux de mortalité qui ne dépasse pas les 15,6%.en_US
dc.language.isofren_US
dc.relation.ispartofseriesM0112012;
dc.subjectfasciiteen_US
dc.subjecturgenceen_US
dc.subjectchirurgieen_US
dc.subjectpronosticen_US
dc.titleFacteurs pronostiques et traitement des fasciites nécrosantes des membres (à propos de 32 cas).en_US
dc.typeThesisen_US
Appears in Collections:Thèses de médecine

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
M0112012.pdf4,37 MBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.