Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/123456789/14528
Titre: Appendagite épiploïque primitive : A propos d’un cas et revue de la littérature.
Auteur(s): LOUTFI, Mustapha
Mots-clés: Appendagite
douleur abdominale
TDM
traitement médical
Date de publication: 22-Sep-2014
Collection/Numéro: M1752014;
Résumé: L’appendagite épiploïque primitive (AEP) ou infarctus d’un appendice épiploïque, encore dénommée torsion de frange épiploïque, est une entité souvent méconnue dont la première description chirurgicale date de 1941 par Pines et al. Le terme d’appendagite épiploïque a été introduit en 1956 par Dockerty et al. L’appendagite épiploïque primitive survient préférentiellement chez les sujets en surpoids, car les appendices épiploïques sont chez eux plus nombreux et plus volumineux. La douleur abdominale est constante, de siège variable selon la localisation de l’appendice pathologique, mais toujours très localisée. Elle se situe plus fréquemment dans les quadrants inférieurs (fosses iliaques droite et gauche) où les appendices sont les plus volumineux. L’aspect échographique le plus souvent observé chez l’adulte est celui d’un nodule, non compressible et antérieur par rapport au colon. L’exploration TDM permet de faire le diagnostic de certitude. L’AEP se traduit par l’existence d’une masse ovalaire adjacente au colon de densité plus élevée que la graisse péritonéale normale. Les principaux diagnostics différentiels sont : l'appendicite aigue, la diverticulite sigmoïdienne, l'infarctus du grand épiploon, et les appendagites épiploïques secondaires. Le traitement préconisé est essentiellement médical associant les antalgiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le traitement chirurgical est indiqué en cas de doute diagnostique, en cas de persistance de la symptomatologie douloureuse, de récidive ou de survenue de complications à type d’abcès ou d’occlusion intestinale. L’évolution est favorable aussi bien sous traitement médical que chirurgical. Objectif : Le but de ce travail est de décrire les signes cliniques et radiologiques pour le diagnostic d’une appendagite épiploïque afin d’éviter une chirurgie parfois inutile.
URI/URL: http://hdl.handle.net/123456789/14528
Appears in Collections:Thèses de médecine

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
M 175 2014.pdf13,9 MBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.